Voitures>Jun Auto Evo

Par Mike Garrett, le 19 mai 2008.

JUNEvo1_vwzl_0

M.Koyama et son équipe de Jun Auto sont longtemps restés en haut de la scène tuning japonaise. Que ce soit le time attack, les courses de drag, les concours de vitesse maxi, ou du drift professionnel, Jun Auto a construit des machines de record qui ont tout connu. La Mitsubishi Evolution n’est pas inconnue des gars de chez Jun, et leur travail sur l’Evo inclut l’Evo V Hyper Lemon qui a enflammé le circuit de Tsukuba à la fin des années 1990, tout comme l’actuelle Evo IX pilotée par Nobushige Kumakubo dans le D1GP.

A l’automne dernier, lorsque l’Evo X totalement redessinée est arrivée dans les concessions au Japon, l’impatience se faisant ressentir pour savoir ce que les préparateurs allaient faire de la nouvelle venue. Qu’allait faire Jun de la nouvelle plate-forme ? 

JunEvo7

Jun dévoilait leur nouvelle Evo X au Tokyo Auto Salon en janvier, déjà parée de la livrée Jun complète et arborant une foule de modifications. La voiture a été transformée en une machine totalement à part entière avant même que l’odeur de la nouvelle voiture n’ait disparu. Pour ceux qui doutaient du potentiel de l’Evo X, la voiture de Jun au TAS fit beaucoup pour convaincre les sceptiques. Je le sais car j’étais l’un d’eux.

Alors que la voiture est vraiment belle de l’extérieur, la vraie question était « qu’en est-il des performances ? ».

Il s’avéra que nous n’aurions pas longtemps à attendre pour le découvrir.

JUNEvo3

En février, nous avons pu découvrir la voiture en action au circuit de Tsukuba où elle subissait une session de test.  Pour la tâche que constitue le réglage de cette nouvelle machine, Koyama-san n’avait rien de moins que Nobuteru « NOB » Taniguchi derrière le volant.

Parmi la liste des spécifications de la voiture se trouvent :

-Augmentation de la pression de turbo

-Admission Trust

-Échappement Trust

-Système de gestion F-con V Pro

-Freins Endless Function

-Suspension Endless Function

-Sièges baquets Bride

-Aileron Sard GT

JunEvo6

En regardant sous le capot, on découvre que le couvre-culasse a été repeint selon le schéma de peinture propre à Jun.

Si la liste des modifications semble maigre au premier coup d’oeil, juste en regardant NOB tourner sur le circuit, je pouvais dire que la voiture roulait avec une poussée plus importante que le modèle d’origine et dans les virages, la suspension Endless procure à la voiture une capacité plus flatteuse à tourner. Évidemment, Jun a travaillé sur les bonnes parties.

JUNEvo4

A la fin de la journée, NOB réussit à signer un meilleur tour en 1:01.638, ce qui correspond à un gain d’environ cinq secondes par rapport aux temps du modèle d’origine !

JUNEvo5

A l’occasion de l’Hyper Meeting de Tsukuba le mois dernier, Jun ressortit l’Evo X. La voiture était désormais équipée de pièces aérodynamiques originales en provenance de la boutique qui comprennent la lame en carbone à l’avant, les diffuseurs latéraux et à l’arrière, et des rétroviseurs aérodynamiques originaux. Pour les voitures construites par Jun, Advan est le choix par défaut pour les roues et la X a été équipée de différents modèles de roues Advan selon les situations. La jante sur la photo est l’Advan RS, couvrant à peine les disques Endless massifs.

JunEvo8

Pendant l’Hyper Meeting, la Jun fut confrontée à une grille pleine d’Evo X et de nouvelles Impreza préparées. Durant la session chrono, la voiture améliora son meilleur temps en 1:01.309, suffisant pour facilement revendiquer le titre de plus rapide Evo X du pays.

La nouvelle Evo suscitait la critique, jugée trop « soft » et condamnée pour l’utilisation du moteur 4B11 par opposition au vénérable 4G63, et je comprends pourquoi certains n’étaient pas très chauds pour l’accueillir. Cependant, après avoir vu la X de Jun en action, il est évident que juste en dessous de la nouvelle et mature peau de la voiture se cache un monstre prêt à se déchaîner. Il se pourrait même que ce monstre soit plus méchant que les monstres précédents.

Jun Auto (site officiel)

Publicités