Rétrospective>Tsuchiya, le Roi du drift, au Mans

Par John Brooks, le 22 mai 2008.

1999. Early in the race for the Toyota Gt-One.

Elvis Presley était appelé « The King » par ses fans, et ce surnom s’applique également au pilote de stock-car Richard Petty… Il est donc clair qu’il faut être un peu plus que spécial pour se voir attribuer ce nom dans son domaine de prédilection… Eh bien, comme la plupart d’entre vous le sait déjà, le drift a son propre membre royal.

Keiichi Tsuchiya, « Dori Kin » ou « Roi du Drift », l’une des figures les plus importantes du drift, a tourné dans LE film (Fast and Furious – OK, juste une petite apparition), écrit LE livre (The Drift Bible – en réalité un DVD) et a probablement LE tee-shirt (avec pour être exact un pantalon)… Vous allez tout connaître de son histoire… A moins que vous ne le soyez déjà ?

keiichi_tshuchiya_1a

En plus de ses exploits en drift, il était un pilote de voitures de sport de premier ordre qui est passé tout près de remporter la course la plus connue du monde, rien que ça.

La course en question était les 24 Heures du Mans 1999 lorsqu’il pilotait pour Toyota.

95_1_1prJ_0

Auparavant, Tsuchiya avait participé plusieurs fois à la course française classique, remportant notamment sa catégorie avec une Honda NSX en 1995.

The 1998 Toyota GT-One team at Le Mans.

Toutefois, en 1998 et 1999, il faisait partie d’une équipe visant la victoire au général. Elle était constituée de trois voitures avec trois pilotes par voiture.

99_2_7rVN_0

Les coéquipiers de Tsuchiya étaient Toshio Suzuki et Ukyo Katayama, formant ainsi un trio 100 % japonais.

Racing through the night, June 1999.

Il semble que le trio obéissait aux consignes d’équipe, maintenant alors une allure prudente dès le début. Au fur et à mesure de la course, cette approche raisonnable commença à porter ses fruits lorsque les voitures les plus rapides abandonnèrent la course les unes après les autres (y compris le spectaculaire envol de la Mercedes en dehors du circuit), la course devenant un pur combat jusqu’au drapeau à damiers entre la Toyota et la BMW seconde. La victoire se décida dans les dernières heures au moment où la Toyota subit une crevaison en prenant un tour à un autre concurrent et perdit alors un tour.

1999. Across the finish line at 4.00pm on the Sunday in 2nd place overall.

La seconde place était tout de même un bon résultat mais Toyota avait la Formule 1 en ligne de mire donc le programme voitures de sport prit fin cette saison.

00_1_zo6A_0

Tsuchiya revint pour la dernière fois au Mans l’année suivante sur une Panoz, terminant une nouvelle fois la course.

Six arrivées en sept courses, il y a de quoi être fier.

Toyota Team Europe Wikipédia

Sportscarpros

Photos supplémentaires :

94_1_jtZW_0

En 1994, Tsuchiya fit ses débuts au Mans sur une Honda NSX. Après une course difficile, la NSX finit 18ème au général, dernière voiture classée.

Through the Ford Chicane on Saturday Evening, June 1998

Dans la chicane Ford le samedi soir, juin 1998.

99_5_P7Jo_0

Juin 1999. Un départ prudent pour la 3ème Toyota ici à l’approche de la passerelle Dunlop.

Sunday Morning and chasing the leader in 1999.

Le dimanche matin à la poursuite du leader en 1999.

1999, on the way to second place overall with the Toyota GT-One

1999, en route pour une seconde place au général avec la Toyota GT-One.

The crew poised, Tsuchiya brings the Panoz LMP01 into his pit.

2000, l’équipe en position, Tsuchiya amène la Panoz LMP01 dans son stand.

Publicités