Voitures>Toyota Chaser Driftworks JZX81

Par Antonio Alvendia, le 23 mai 2008.

En me baladant dans les stands au circuit anglais de Donington Park, je cherchais encore et encore après cette AE86 spéciale. J’avais vu des photos d’elle sur internet. Peinte en rouge sur certaines photos, en vert sur d’autres. Elle avait des jantes RS Watanabe agressives… de 9″ de large peut-être ?

Elle appartenait à l’équipe Night Spirit, mais je ne la trouvais nulle part. J’aurais probablement dû contacter son propriétaire sur Club4AG avant notre voyage au Royaume-Uni. Malheureusement, je ne l’ai pas fait (nous étions trop pressés par le temps, trop occupés avec les préparations de ce nouveau site web, Speedhunters, et à organiser l’itinéraire de notre périple !)

MG_7122_bonbon

Toutefois, alors que je traversais certains boxes dans les stands, je tombais sur cette Toyota Chaser orange vif. C’était une voiture appartenant à la famille des châssis JZX81… L’un de mes types de Toyota préférés pour le drift. Très populaire à la fin des années 1990 sur la scène japonaise du drift, la « hachi-ichi », comme elle est communément appelée, existait en trois versions : la Cresta, la Mark II (ma préférée) et la Chaser.

Imaginez donc ma surprise lorsque je repérai cette Chaser orange vif, préparée à l’extrême avec un kit aérodynamique BN Sports joli, bas, agressif et à la mode… un intercooler dans le pare-chocs avant et des belles jantes à déport de 18×9″ à l’avant et 18×10″ à l’arrière ! Cette voiture avait un look incroyable bien à elle… Elle semblait proche des voitures que j’avais vues lors de l’un de mes nombreux voyages pour me documenter sur le drift au Japon. Elle en avait l’allure et l’aéro. Bon sang, elle en avait même le pilote ! Cette voiture était géniale, c’était de loin ma voiture préférée durant tout le Round 1 de l’EDC. J’aimais simplement son air agressif, l’air excitant qu’elle dégageait pendant ses manœuvres sur la piste, avec une importante fumée qui traînait derrière en provenance des passages de roues.

Autre chose… sur la vitre arrière, je remarquai l’un de ces stickers « Night Spirit Drift Family » que j’avais précédemment vus sur les photos internet de l’AE86 mentionnée plus haut. Ces deux voitures devaient provenir du même garage, ou au moins de la même équipe ! Quoi qu’il en soit, j’aime leur style. Une super famille dont il faut faire partie. Une famille passionnée par le drift… comprenant des amies au style agressif semblable.

MG_7165_Bonbon_copy

Une enquête plus approfondie me fit découvrir que cette Chaser orange qui m’intriguait appartenait à Ben Brokesmith, ou « Bonbon » comme il est plus généralement appelé par les autres pilotes de l’EDC.

La JZX81 Driftworks de Bonbon a une préparation moteur plutôt poussée. Mue par un moteur Toyota 1JZ-GTE équipé de cames HKS à 256 degrés, d’engrenages de cames réglables, de gros injecteurs et d’un ECU Apex Power FC. Elle a aussi une sortie d’échappement totalement sur mesure et un système de refroidissement revu, avec un intercooler GTR et un turbo Garrett GT35/40R.

MG_7162_Bonbon_copy

Une chose me surprit : j’aimais beaucoup ses jantes (et pourquoi pas ?). Leur taille était parfaitement adaptée à la voiture, et leur style très agressif. Mais voilà, il y a un problème… Elles sont fabriquées par Rota. Quoi ???? Si j’admets aimer les jantes, mes amis n’ont pas fini d’en entendre parler (n’est-ce pas Jay, alias DropJay de JDM Ego). Allez, je jette de l’huile sur le feu ! J’aime ses jantes. Des Rota Boost en 18×9″ à l’avant et 18×10″ à l’arrière, sur lesquelles reposent des pneus Federal : 245/35/18 devant et 265/35/18 derrière. Sérieusement, je sais que Jay va me dire quelque chose sur les jantes la prochaine fois que l’on se verra.

Peu importe Jay. Je trouve la voiture de Bonbon géniale. La voiture la plus stylée du Round 1 de l’EDC selon moi.

Driftworks

MG_7139_copy

Publicités