Drift>Tranches de vie au Formula D Atlanta

Par Antonio Alvendia, le 24 mai 2008.

MG_9576_copy

Le Formula Drift de Road Atlanta est un peu différent des autres courses du championnat. On peut vraiment sentir la différence quand on y est.

De l’apparence et l’atmosphère du parking non bitumé de Road Atlanta (il faut se garer dans la terre ou sur l’herbe, ne venez donc pas à Road Atlanta avec vos Nike Dunk édition limitée !), aux tribunes du Formula D spécifiques à Road Atlanta (à flanc d’une colline raide), on peut dire que la section fer à cheval de Road Atlanta utilisée pour le drift est plutôt une piste pour pilotes que pour spectateurs. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Il est évident que Road Atlanta est un complexe de sports mécaniques d’un niveau professionnel (la piste accueille toutes sortes de courses, du SCCA à l’American Le Mans Series en passant par la course Mitty annuelle des voitures classiques dont on entend toujours parler dans le magazine Grassroots Motorsports). Bien évidemment qu’ils ont une grande tribune professionnelle et un grand centre de presse climatisé… mais ces portions du circuit ne se trouvent tout simplement pas près de l’action du Formula D !

Je suis allé à toutes les courses Formula D de Road Atlanta. J’étais là depuis le début, depuis la toute première course Formula D. Pour moi, le FD d’Atlanta ressemble moins à un événement bien organisé accueillant des sports mécaniques qu’à une sorte de fête d’avant-match…Toutes les sortes de fans de différentes ethnies se trouvent sur l’herbe (ou sur la terre) mais pour moi, ce qui me frappe le plus est le nombre impressionnant de sudistes torse nu (malheureusement, la plupart sont des hommes) dans des énormes pick-ups garés dans la terre avec leurs tentes et leurs chaises de jardin, apportant une énorme quantité de bière dans leurs glacières remplies jusqu’en haut. Ce n’est certainement pas une mauvaise chose, je pense même que c’est plutôt cool (la fête d’avant-match, pas les gars torse nu). J’aime voir des éléments de contrastes aux différents événements Formula D… et la course d’Atlanta a vraiment une ambiance qui lui est propre. C’est quelque chose que la plupart des magazines ne montre pas.. mais comme je trouve personnellement ça intéressant, et que l’on est sur internet… allons-y ! Matez tout ça à travers mes yeux… Bienvenue dans les États Sales du Sud !

MG_9755_camera_copy

Une chose intéressante à propos de Road Atlanta est sa grille de départ en haut de la côte, et les pilotes s’affrontent en descendant la côte, vers un large virage à gauche ! Il arrive parfois que les pilotes bloquent ou perdent leurs freins et partent tout droit dans le bac à gravier ! Si je me souviens bien, c’était ce qu’il s’était passé pendant le premier run du premier Formula D, et la S13 Sileighty de Benson Hsu fut la première voiture à tester le gravier de Road Atlanta… mais ce ne fut surement pas le dernier !

Sur cette photo, on peut voir un cadreur de la TV du Formula D filmer le run de Ross Petty du dessus, depuis une grue ! Je suis sûr que le plan doit avoir l’air super cool, mais que se passe-t-il s’il a besoin d’aller aux toilettes ? Il a intérêt de se retenir !

MG_9480_copy

De retour dans le paddock, les stands marchands grouillaient de spectateurs !

MG_9510_Cwan_copy

La session de dédicace des pilotes le matin de l’événement était bondée ! Des fans de tous les âges, de toutes les origines et de tous les milieux sociaux faisaient la queue pour avoir leurs livres, leurs programmes et leurs magazines dédicacés par les pilotes présents. Ci-dessus, on peut voir Calvin Wan, un pote de Speedhunters, Ken Gushi et Catherine, la Miss Formula D 2008.

MG_1469_Nascar

Attendez, on parle bien du Formula D là, non ? Alors comment cela se fait-il que la séance de dédicace ressemble désormais à celles en Nascar ?

Sur cette image se trouvent des membres de l’équipe Drift Alliance (de gauche à droite : Justin Pawlak, le blogueur de Speedhunters Vaughn Gittin Jr., et Chris Forsberg). Et n’oublions pas Randyl, l’hôtesse Falken en arrière-plan. Comment fait-elle pour qu’on la remarque toujours sur mes photos ? Oh, je sais. C’est parce qu’elle est sexy.

MG_9548_copy

Oui oui tout le monde, on ne s’arrête pas… Voici D1 A1 aux platines (et équipé de Serato) sur le stand Falken, qui passe toujours des morceaux hip-hop et de soul/funk pour chauffer le public !

MG_9495_copy

Les gens payaient pour faire basculer cette fille dans de l’eau froide. Elle tombe dans l’eau si vous touchez la cible rouge et noire avec votre balle ! Si vous aviez 5 dollars à dépenser, toucheriez-vous la cible ?

MG_9551_copy

Pendant que Ryuji Miki se prépare à conduire sa voiture jusqu’à la grille de départ, Keith et Chuck d’Apex Integration se marrent et prennent tout ça à la légère ! C’est vrai, les courses de Formula D sont amusantes, même si l’on travaille !

MG_9493_copy

Le gars de chez BP habillé en jaune a l’air vraiment cool et drôle. J’aimerais l’inviter à ma prochaine fête d’anniversaire.

MG_1504_copy

De retour sur le circuit après une petite coupure, Kelvin Tohar de chez Toyo Tires nous montre qui est le patron avec son gros quad Yamaha, véhicule d’assistance du circuit. Celui-ci a un volant Sparco en cuir à serrage rapide, et des suspensions Fabtech sur mesure. Beaucoup plus sympa que nos caddies de golf de location. Kelvin est au sommet de sa forme.

MG_9579_copy

Regardez les gars, voici la version Formula D de SuperGrave ! (J’adore ce film !). Une photo d’un câlin entre hommes, entre Jacob d’Everything Drift et Brady de S3 Magazine. Ahah !

MG_9768_jerkchicken_copy

Ce truc de malade ! Seulement à Atlanta ! Je vis de la fumée sortir de ce gros barbecue noir dans la zone spectateurs, et je me suis aussitôt mis à prendre des photos ! Soudain, des gars baraqués du groupe se sont approchés de moi et m’ont demandé (avec un accent jamaïcain) : « Hey mec, qu’est-ce tu fous ? ». Ce à quoi je répondis : « Euh je prends des photos pour euh… notre site web… euh… Speedhunters.com… ? ». Et avant que je ne termine ma réponse, la gentille dame avec le tee-shirt marron vint vers moi avec une assiette de poulet jerk ! Incroyable ! Ils faisaient du poulet jerk jamaïcain ! C’était super bon, bien meilleur que la plupart des restaurants jamaïcains dans lesquels je suis allé à Atlanta et Miami !

Quand je leur demandais « comment diable avez-vous fait pour que le Formula D vous autorise à placer leur stand au milieu de la zone spectateurs ? », ils me rirent au nez et répondirent : « Nan mec, c’est pas un stand ! Cette bouffe est juste pour nous ! Tous ces trucs ! » Je n’arrivais pas à croire qu’ils avaient amené cette énorme grill et toute cette viande et tout le reste simplement pour leur repas de midi ! C’est tellement cool ! Ces jamaïcains sont, c’est certain, plutôt doués pour préparer leur nourriture ! Je suis heureux de les avoir rencontrés, ils étaient tellement sympas !

MG_9608_copy

Le Jumbotron Belle 1 était toujours là pour divertir la foule du Formula D, et s’élevait au milieu des arbres, au-dessus de la zone spectateurs. Le Jumbotron diffusait en direct les vidéos des runs individuels et les batailles de drift en tandem pour que tout le monde puisse voir, et passait de la musique ainsi que des messages publicitaires pour les sponsors pendant les coupures. Plutôt cool !

MG_9822_copy

A l’autre bout de la grille de départ, Kevin Jones, de chez Falken, utilise les radios Belle 1 de course pour les communications radio cruciales entre les pilotes Falken, l’équipe d’assistance et le trio de camions-ateliers dans les stands.

MG_9757_copy

La zone spectateurs de Road Atlanta était sans aucun doute bondée ! On m’a dit qu’aucun Formula D à Atlanta n’avait rassemblé autant de monde que cette année. Peu importe qui fit la promotion locale de l’événement cette année, il se doit d’être félicité ! Quel super événement. J’ai hâte d’être à la prochaine course Formula D… New Jersey, nous voilà !

Formula Drift

Everything Drift

S3 Magazine

Falken

Publicités