Vie Automobile>L’Intro et l’Outro…

Par John Brooks, le 28 mai 2008.

01_0jxG_1

« OK mec, on a besoin d’une bio approfondie de toi pour mercredi » écrivit le Saint Rédacteur en Chef…

Une bio ? Une bio ? C’est quoi ce bordel ? Guerre et Paix ? Las Vegas Parano ? Eh bien d’une certaine façon, Lord Copper.

Dans la série des vieux schnocks qui sont désaxés hum, qui collaborent à la collection Speedhunters, j’ai peut-être un CV plus long que les autres mais pour sauver la planète, cette bio sera brève, je vais simplement mettre l’accent sur des moments pris au hasard et que sais-je encore. Voici d’ailleurs le premier épisode.

Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien comme la plupart des personnes ambitieuses, j’étais et suis toujours un fan, un accro aux mécaniques, un gamin quoi… Aujourd’hui, j’y ai simplement accès plus facilement et un repas gratuit de temps à autre.

02_1Dh4_1

La première course à laquelle j’ai assisté remonte à 1970, oui les moteurs à combustion existaient déjà… Il s’agissait du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui se déroulait un samedi de juillet… Et il fut remporté par Jochen Rindt, un chien autrichien enragé, qui dépassa dans le dernier tour un Jack Brabham en panne d’essence. Rindt remporta le titre de champion du monde cette année là mais mourut en course lors d’un grave accident à Monza. Il était d’un caractère changeant, totalement intrépide, aussi rapide qu’un pilote pouvait l’être sur Terre et plus qu’un demi-héros. Ah, ces héros… Le fan refait surface.

03_Nnao_1

Les autres héros qui tenaient une grande place dans mon cœur en ce temps là étaient deux voitures, la Porsche 917 et la Ferrari 512 et bien évidemment les gars qui faisaient aller si vite : Jacky Ickx, Brian Redman, Vic Elford et bien d’autres… Mais deux se dégageaient nettement : Pedro Rodriguez et Jo Siffert. Les voitures de sport de cette époque ont été immortalisées par le film « Le Mans » avec Steve McQueen et nous devrions être éternellement reconnaissants non pour ce désastre financier mais pour ce triomphe artistique… Procurez-vous un exemplaire et regardez-le si vous le pouvez, avec le système audio qu’il mérite…

1971 Brands Hatch 1000 Kms

Imaginez donc mon impatience l’année suivante lorsque je réussis à voir ces héros des voitures de sport, les pilotes et les voitures, aux 1000 Kilomètres de Brands Hatch… Eh bien ce fut une façon de me préparer aux déceptions qu’une vie peut vous réserver… Les 512 avaient été mises à la retraite dans des écuries privées et n’étaient plus que l’ombre des anciennes versions… Et les Porsche Gulf étaient un peu merdiques sur ce circuit humide et serré du Kent. Au final, la course fut remportée par une Alfa Romeo… Après que l’autre Alfa ait subi une casse moteur dans la dernière heure de course alors qu’elle avait deux tours d’avance.

1971 Brands Hatch 1000 Kms

Pour ajouter des infos à cette histoire, le mec au volant de l’Alfa qui abandonna sur casse peu avant l’arrivée était un hollandais débutant qui s’appelait Toine Hezemans. Lui et moi avons bu des bières dans un bar il y a un an ou deux, quelque part au fin fond de l’Ostland près d’Oschersleben… Lorsque je lui mentionnai que j’avais assisté à cette course, il grogna et proféra un tas de jurons en indiquant que d’être privé de la victoire était toujours aussi douloureux que 35 ans auparavant… Ces pilotes de course sont des machines à gagner.

07_tjRR_0

L’autre course importante à laquelle j’ai assisté doit être les 24 Heures du Mans 1980… Importante car j’avais amené un appareil photo… Oui, j’avais acheté un Minolta avec un objectif ou deux… Et obtins quelques résultats… Contrairement à la course de l’année précédente.

Silverstone 82...Rondeau midfield battle

Chose encore plus improbable, j’ai toujours certains des clichés… Hmmmm je vous laisse seuls juges de ceux-ci… Rappelez-vous que c’était l’époque de la mise au point manuelle, de l’exposition manuelle, et même du rembobinage manuel de la pellicule… Ajoutez à cela que le développement des photos était hors de prix donc excusez-moi pour les résultats… Donc mitrailler en 8 images par seconde n’était ni physiquement ni financièrement viable…

15_1gbm_1

De 1981 à 1984, je réussis ensuite à obtenir des pass pour aller sur le bord des pistes, principalement aux courses de Formule 3 Britannique où je pus rencontrer des stars de Grand Prix en devenir, surtout l’un qui a très bien réussi, probablement le plus grand d’entre eux : Ayrton Senna da Silva.

British Formula Three Championship

L’histoire de mon année 1983 se trouve sur mon site web, sportscarpros, dans un petit article ici.

Porsches at the Dunlop Bridge Le Mans 1984

Toutefois, la réalité veut que les courses de monoplaces ne m’ont jamais autant intéressé que les courses d’endurance… Ce fut donc un grand moment lorsque j’eus un pass pour La Grande Course, c’est-à-dire les 24 Heures du Mans, pour l’édition de 1984.

1984 Le Mans 24 Hours

Évidemment, étant jeune et fauché, il était hors de question que je dorme à l’hôtel, donc j’y suis allé avec un pote et nous avons campé, un autre mot pour dire s’endormir bourrés à côté de notre voiture… Mon camarade australien était partant pour tout et nous nous sommes faufilés dans les paddocks sans avoir l’autorisation, nous étions invités avec toutes les sortes d’hospitalité possibles. Résultat : nous nous réveillâmes le matin de la course complètement revigorés, et seul un bref souvenir de comment notre barbecue avait réussi à s’éteindre tout seul et pourquoi y avait-il une voiture coincée dans les arbres… Non, celle-ci n’était pas la nôtre, et je me demande bien ce que le photographe américain a pu dire au gentil M.Avis… Une période d’innocence, hein ?

Hawaiian Tropic Girls..........mmmmmm

Une autre leçon importante s’inscrivit presque littéralement sur ma tête… Ne vous bourrez pas la tronche la nuit avant une course de 24 heures qui se déroule en pleine chaleur et pour laquelle vous devez prendre des photos… Je me rappelle encore de la nuit que j’ai passée.

Night time along the pit straight

OK c’était l’Acte 1, scènes une à sept… Une sorte de prologue… La suite plus tard.

Achetez un ticket et prenez place.

Publicités