Musées>Collection de Roues de GP à Donington !

Par Antonio Alvendia, le 2 juin 2008.

IMG_6344_copy

Mes expériences personnelles en visite au Donington Park Grand Prix Collection mondialement connu, deuxième prise.

J’avais rédigé la présentation de ce lieu légendaire la plus brillante qui soit, et elle était tout simplement parfaite. Je coupais et collais des trucs quand ma main a glissé, et que j’ai accidentellement effacé le texte entier. BORDEL ! Rappelez-vous : sauvegardez votre travail !

D’accord. Le titre de cette histoire est peut-être trompeur. Donington Park n’a pas vraiment de musée rempli uniquement de roues. (Même si je trouve que ce serait une idée géniale ! Peut-être que je devrais ouvrir quelque chose comme la « Collection de jantes 4×114.3 du Cipher Garage qui vont bien sur les Toyota anciennes. » Ahah) 

Donc, il y a quelques mois, j’ai eu la chance extraordinaire de visiter la Grand Prix Collection mondialement connue à Donington Park, qui est la plus grande collection au monde de voitures de Grand Prix et de F1. Au monde. C’est énorme !

J’ai été honoré que Garry Rankin, le directeur du site, me donne la permission de me balader dans ce musée légendaire rempli de voitures de course inestimables, et de prendre en photo tout ce que je voulais – il m’a donné un pass exclusif donnant accès à tout pour prendre les meilleures voitures de F1. Inutile de dire que j’y suis resté un bon moment. Jusqu’à la fermeture en fait.

Je vais maintenant être totalement honnête envers vous. Ma spécialité dans l’équipe Speedhunters est les sujets en rapport avec la culture automobile japonaise, les voitures nippones anciennes, le drift et Toyota Motorsport. Et même si j’ai un grand respect pour la Formule 1 (et surtout pour la photographie en F1), je ne suis pas vraiment l’histoire de la F1 comme certains de mes amis ici.

Dans l’équipe Speedhunters, le plus initié au monde de la F1 serait surement Rod Chong… Qui visitait en fait le musée avec moi mais a dû le parcourir très rapidement car il devait se rendre à l’autre bout de la piste pour un rassemblement. Par conséquent, je marchais tout seul dans le musée avec mon appareil photo et mon « pass tout accès », sans vraiment d’indications. Lorsque j’ai mentionné mon ignorance relative de ce que je regardais (je respectais profondément le génie, la technologie et l’héritage des voitures, je ne savais simplement que peu de choses des modèles, contrairement à Rod), j’ai été rapidement rassuré que ce ne soit pas un problème.

En fait, juste avant qu’il ne parte à son rassemblement, les mots exacts de Rod ont été : « Ce n’est pas grave que tu ne sois pas un expert de l’histoire de la F1… prends simplement des photos de ce qui te semble pertinent. Peu importe ce que tu aimes ! » D’accord ! C’est entendu !

Je passe donc des heures tout seul dans ce musée de classe mondiale rempli de voitures de Grand Prix anciennes et inestimables, et je fais quoi ?

Un paquet de photos de roues

Bon sang. En fait, je n’ai pas pu m’empêcher de rire car je savais combien j’étais ridicule. J’ai des amis, tels que Ricky Silverio ou David Slidesquad, qui sont de grands fans de la F1 ancienne, qui deviendraient fous s’ils avaient eu accès comme moi à tous ces morceaux dingues de l’histoire des sports mécaniques. Donc même si je savais combien la situation était spéciale et inestimable (sans parler des voitures), Antonio étant égal à lui-même, les pensées qui m’ont traversé l’esprit étaient… « mon dieu, ces jantes sont de la folie !!! Si elles étaient en 4×114.3 à trous standards, elles seraient parfaites sur l’une de mes AE86 ! »

C’est triste, n’est-ce pas ? Je suis irrécupérable. Je suis tellement étrange et prévisible parfois, cela vous rend juste perplexe et vous donne envie de lever les yeux au ciel.

Mais voilà… J’adore les roues. C’est ce que je suis et au moins, je suis honnête ! Jetez donc un œil aux « Roues de la Donington Collection of Grand Prix » vues à travers mes yeux….euh mon objectif !

IMG_8494_copy

A l’extérieur du musée se trouvaient un panneau incroyable, des pompes à essence anciennes et des drapeaux commémoratifs ornant l’allée qui mène au musée. Des indices qui prouvent qu’il s’agit d’un endroit spécial. Au passage, les personnes sur la photo marchant sur l’allée sont notre cher Rod Chong de Speedhunters, et notre bon pote Rob Bullough bossant en Formule 1. Ouais, j’ai bien dit Formule 1.

IMG_6346_copy

Franchement, regardez ça ! Cette jante est incroyable ! Elle me rappelle une ancienne jante Work Equip 01 d’une seule pièce, comme celles que j’ai sur mon AE86 Zenki à hayon ! Regarder cette jante me fait m’interroger : je devrais essayer de repeindre mes jantes Work Equip anciennes en noir mat !

IMG_6339_copy

Voici un spécimen à bord large. Vous en pensez quoi, les gars ? Un dessin classique à 6 branches avec un bord large… Peut-être le dessin qui a inspiré les Speedstar XR-4 ? La plupart des personnes qui ont connu les voitures de drift des années 1990 comme moi les connaissent sous le nom de Longchamp XR4, mais la jante XR4 originelle a en fait été réalisée par SSR – Speed Star Racing.

IMG_6330_copy

Modèle ancien qui a inspiré les jantes classiques à « branches en forme de bananes ». De ce dessin ont découlé les Minilite, les Panasport et mes préférées, les RS Watanabe.

IMG_6353_copy

Les jantes de cette Renault commencent à ressembler encore plus aux XR4, surtout car elles sont en 3 parties sur cette voiture. Cependant, ceux qui connaissent bien les jantes reconnaîtront que ce modèle est en fait proche d’une jante italienne appelée Gotti. Je me rappelle avoir vu ces Gotti sur une Mazda RX2 à San Francisco sud à l’époque. Elles sont vraiment similaires !

IMG_6350_copy

Est-ce que ce dessin en « étoiles » vous est familier ? Regardez le dessin de l’étoile centrale – il me rappelle les jantes SSR Formula Mesh. Pas les SSR Reverse Mesh, car cette jante de F1 n’a pas un bord plat, mais a le bord normal « en escaliers », d’où une apparence plus proche des SSR Formula Mesh.

Les mecs, j’adore les jantes japonaises.

Ne vous inquiétez pas, je vous montrerai également et sans aucun doute des photos des voitures de course géniales présentes dans la Collection Donington; soyez à l’affût de cela dans ma prochaine histoire ! Mais cette histoire de jantes japonaises m’a rendu un peu nostalgique, donc avant que je ne poste quoi que ce soit à propos des voitures de F1 du musée, je vais prendre un moment pour fixer du regard et admirer le jeu de jantes Work en 15×8.5J tout neuf qui se trouve dans mon salon… Et aussi peut-être leur faire un petit câlin ou quelque chose du genre. Je vous parlerai plus tard les mecs…

Collection Donington Park Grand Prix

Publicités