Événement>Muscle Cars & Hot Rod au Donut Derelicts

Par Antonio Alvendia, le 22 juin 2008.

La nuit dernière, mes amis et moi nous sommes retrouvés au Grand Star Jazz Club dans le quartier Chinatown de Los Angeles pour se trémousser sur du bon vieux reggae dancehall, de la funky soul et au rythme du hip-hop lors du Firecracker, un événement extrêmement populaire pendant lequel un ami de Speedhunters, DJ King Wo (ainsi que l’un de mes DJ hip-hop préférés, DJ Shortkut, fréquentant la Bay Area), mixait. La raison pour laquelle je mentionne ceci, c’est parce que DJ King Wo a travaillé l’an dernier avec nous sur le tournage du documentaire Birth of Pro Street, qui met en avant des pilotes professionnels ayant autrefois participé aux courses de rues illégales.

Puisque nous ne sommes pas partis avant quelque chose comme trois heures du matin, nous avons décidé de rejoindre d’autres potes du monde automobile et de se diriger vers le Donut Derelicts, un rassemblement de muscle cars et autres hot rods existant depuis longtemps dans les environs de Huntington Beach dans le comté d’Orange. Je sais, je sais… Vous vous demandez peut-être « pourquoi se rendre à un meeting automobile à trois heures du mat’ ? » Je suis conscient que ça a l’air fou, surtout quand habituellement on ne rentre pas à la maison avant cinq heures les nuits où nous sortons dans LA ou à Hollywood. C’est juste que nous entendons parler du Donut Derelicts depuis un bon moment mais n’avions jamais eu l’opportunité de se glisser hors du lit suffisamment tôt pour s’y rendre.

Nous sommes arrivés sur le parking du Donut Derelicts sur les environs de six heures et il était déjà ultra rempli ! Le rassemblement avait déjà commencé ! Mes amis et moi étions sidérés ! Ces mecs semblaient être déjà là depuis pas mal de temps ! C’est de la folie ! Toutefois, j’ai l’impression que ce n’est pas un problème pour les habitués vu que la plupart des participants du Donut Derelicts se couchent probablement tôt de toute façon. Nous étions stupéfaits devant le nombre d’exemplaires rutilants de Ford, Chevrolet, Cadillac et autres marques présents. Un paquet de voitures étaient exposées !

Cette Camaro SS de 1967 est tellement belle et tellement intimidante ! J’aime les caisses qui ont une apparence méchante !

Incroyable. Voici une Ford Falcon datant du début des années 1960, qui était à vendre pour 32.000 $. Jetez un œil à la largeur des pneus vissés aux jantes arrière ! J’adore l’allure des roues arrière ! Je ne suis cependant pas un grand amateur des sièges baquets en aluminium. 

Ce rat rod était tellement cool… Je ne connais pas énormément de choses à propos des hot rods et des rat rods, mais celui-là était sans aucun doute intéressant.

Les voitures classiques « old school » vraiment sobres étaient très nombreuses ! Matez la peinture de celle-là !

Cette Camaro semblait prête à limer une piste de drag ! Notez le coupe-circuit Moroso situé juste à côté des feux.

Cette Lincoln Continental de 1962 à portes suicide était en vente !!! Affichée à seulement 9.000 $ !!! Bordel, que quelqu’un me donne cette somme pour que je puisse l’acheter. Je m’imagine totalement arpenter les boulevards à son bord, avec plusieurs mannequins à l’intérieur à mes côtés.

Regardez le bon vieux t-shirt Orange County International Raceway de ce mec ! Vraiment sympa mais dommage que l’OCIR ait fermé ses portes il y a longtemps.

Une belle Chevrolet pour vous.

Des passionnés de Mopar à l’ancienne dans le coin ? Il s’agit d’une Plymouth Savoy de 1964, avec un moteur Hemi et des jantes American Racing Torque Thrust.

Des jantes jaunes à large déport avec des enjoliveurs chromés permettent à cette voiture pourtant discrète de se démarquer. L’une des choses marquantes est que de nombreux amateurs de muscle cars disposent de pneus old school. Et par « pneus old school », je veux dire que… Certains sont des répliques fidèles d’anciens pneus tandis que d’autres sont de vieux pneus totalement craquelés voire fissurés.

Regardez les gommes BF Goodrich Euro TA « old school » sur ce hot rod. J’en avais autrefois un jeu comme ça, il y a plus de dix ans. Mon jeu de Euro TA était d’occasion, ils faisaient partie d’un lot de vieux pneus que j’avais acheté. Ils étaient horribles ! Ils étaient anciens et craqués, et ne fournissaient aucune adhérence… Mais j’imagine qu’il est nécessaire de rouler sur des pneus de la bonne époque sur ces vieilles voitures.

Un rat rod de la bonne période ou une Camaro de 1967 seraient ridicules avec des Nitto Invo ou des Advan AO32R tout neufs par exemple, vous ne trouvez pas ? J’ai demandé à notre passionné de hot rods préféré à Speedhunters, Rod Chong (surnommé le « Rodfather »), et il pense que les pneus appropriés pour un hot rod comme celui-ci seraient les répliques des années 1950 fabriquées par Coker Tire avec nappes diagonales. A condition que le propriétaire tienne à avoir une voiture fidèle à son époque.

Publicités